Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'AVANCEE

Association partenaire
d'Autisme France

Membre fondateur de
 l'URAFSE
Union Régionale
Autisme France Sud-Est

Rechercher

Formation

Soutenez l'association

24 janvier 2016 7 24 /01 /janvier /2016 21:38

Sophie Robert interviewe un philosophe (Mikkel Borch-Jacobsen) et trois anciens psychanalystes (Jacques Van Rillaer, Jean-Pierre Ledru et Stuart Schneiderman). Ensemble, ils évoquent leur attrait pour la psychanalyse et les circonstances de leur déconversion d’un mouvement qu’ils n’hésitent pas aujourd’hui à qualifier de sectaire. 

Partageant leur expérience, ils parlent de « lavage de cerveau » « dépendance à l’analyste » « sur le divan on peut faire croire à quelqu’un n’importe quoi » « Jacques Lacan avait une véritable assuétude à l’argent » « Jacques Alain Miller se prenait pour Saint Paul » « de l’influence du divan sur des people comme Carla Bruni » . Une déconstruction méthodique faite avec flegme et humour, en parfaite connaissance de cause. 

Cette émission devrait contribuer à un débat d’idées sain et salutaire au sujet de la psychanalyse et de son influence en France. 

INVITÉS 

Mikkel Borch-Jacobsen est philosophe, essayiste et professeur de littérature comparée à l’université de Washington. Il est l’auteur de nombreux essais sur l’histoire de la médecine et la psychanalyse, qu’il a enseigné à l’université. 

Jean-Pierre Ledru est aujourd’hui psychiatre en libéral, après avoir exercé la psychanalyse pendant une vingtaine d’années. 

Stuart Schneiderman est essayiste et coach à New York où il anime un blog « Had enough therapy ? ». Il a exercé la psychanalyse pendant plusieurs décennies dans le cadre de l’Ecole de la Cause Freudienne. 

Jacques Van Rillaer est docteur en psychologie, psychothérapeute et essayiste. Professeur émérite de psychologie à l’université de Louvain en Belgique il enseigne aujourd’hui les thérapies cognitives et comportementales, après avoir exercé la psychanalyse pendant plusieurs décennies.

Partager cet article
Repost0
22 janvier 2016 5 22 /01 /janvier /2016 15:28

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/rachel-mere-de-3-enfants-autistes-de-st-marcellin-se-bat-devant-la-justice-pour-les-recuperer-1453466011

Elles se sont rassemblées au moment où était jugé en appel le cas de Rachel, une maman de 29 ans, originaire de Saint-Marcellin. Ses trois enfants de 4, 6 et 8 ans, diagnostiqués par des centres spécialisés comme autistes, lui ont été retirés cet été par décision du juge des enfants. Ils ont été séparés et placés par les services d'Aide Sociale à l'Enfance parce qu'elle serait à l'origine de leurs troubles. La situation est compliqué par un contexte de conflit avec le père dont elle est séparée.

Elle a fait appel de cette décision et l'affaire était rejugée ce vendredi devant la chambre des mineurs de la Cour d'appel de Grenoble.

Nous avons des enfants autistes, nous pourrions tous être des Rachel" (les associations)

Pour les associations qui se sont rassemblées devant le palais de Justice pendant l'audience, ce cas qui n'est pas unique est en France est emblématique parce qu'il montre le manque de formation des professionnels de l'enfance et de la santé sur cette maladie. C'est ce que défend Ghislaine Lubard, présidente de l'association Envol Isère Autisme.

"Nous avons des enfants autistes, nous pourrions tous être des Rachel"

La France a une vision psychanalytique de l'autisme en retard de 50 ans"

L'avocate parisienne de Rachel, Sophie Janois, s'est spécialisée dans la défense des familles d'enfants autistes.

"La France a 50 ans de retard dans sa vision de l'autisme"

L'affaire a été mise en délibéré au 25 février prochain. Rachel est soutenue par Autisme France qui a publié uncommuniqué sur son histoire.

**********************************************************************************************************************

http://www.liberation.fr/france/2016/01/22/dans-ce-dossier-tout-le-monde-nie-l-autisme-alors-qu-on-a-les-diagnostics_1428126?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter

«Dans ce dossier, tout le monde nie l’autisme alors qu’on a les diagnostics»

Par Elsa Maudet — 22 janvier 2016 à 08:38 (mis à jour à 09:01)

Le dossier s’est vraiment gonflé : les deux autres enfants ont eux aussi été diagnostiqués autistes. Aujourd’hui le diagnostic est très clair pour les trois enfants, et pour la mère aussi, qui est Asperger [une forme d’autisme sans retard mental, ndlr]. Sa froideur, son ton monocorde et le fait qu’elle ait du mal à soutenir le regard s’expliquent par son syndrome autistique. Mais on ne va pas placer tous les enfants de mères autistes ! Ces dernières sont plus à même de comprendre leurs enfants autistes et donc de les protéger, parce qu’elles sont comme eux.

Elle vit très mal le placement. Elle voit ses fils une demi-heure chacun tous les quinze jours, et sa fille une heure tous les quinze jours. Ils ont droit à un coup de téléphone la semaine de la visite et deux quand il n’y a pas de visite. Ce sont les enfants qui appellent, Rachel n’a pas le droit de connaître leurs numéros.

Etes-vous confiante sur l’issue de cet appel ?

Je ne le sens pas bien parce que j’ai vu le rapport de l’aide sociale à l’enfance : il n’évoque à aucun moment l’autisme. C’est vraiment très étrange, ce dossier, parce que tout le monde nie l’autisme alors qu’on a les diagnostics. Je ne connais pas une mère qui a envie que son enfant soit autiste. Il n’y a qu’une psychiatre qui dit que les enfants ne le sont pas, c’est l’experte [judiciaire, ndlr]. Or les juges ont tendance à suivre l’expert psychiatre et l’aide sociale à l’enfance. J’ai parfaitement conscience qu’on va sur un terrain miné.

Les services sociaux cherchent à obtenir un mea culpa de la mère, qu’elle reconnaisse qu’elle s’est trompée sur les diagnostics. C’est hors de question. C’est un bras de fer, ni plus ni moins. On a le monde entier contre nous.

C’est classique, les services sociaux sont incapables de se dédire. On considère que les professionnels de l’enfance sont les meilleurs parents qui soient. Dans la tête de tout le monde, l’aide sociale à l’enfance, c’est le parent idéal, le placement ne peut avoir que des conséquences positives alors que la séparation brutale et incompréhensible pour les enfants (puisque jamais Rachel n’a été accusée de maltraitance, mais de représenter un prétendu danger psychique), et l’éloignement forcé d’une mère aimante, ne peuvent être que de lourds de traumatisme.

Elsa Maudet

Partager cet article
Repost0
20 janvier 2016 3 20 /01 /janvier /2016 14:30

Bonjour,
 


Nous avons le plaisir de vous présenter notre prochain colloque qui aura lieu le samedi 05 mars 2016, à La Penne sur Huveaune, sur le thème :
 
"Lieux de vie de la personne avec Autisme"
en présence de notre ami Josef SCHOVANEC

Vous trouverez le programme, le bulletin d'inscription et les modalités pratiques en pièces jointes.

Date limite d'inscription : le 25 février 2016 (attention places limitées) 

Inscrivez-vous rapidement !

 
 
autisme13 Corinne BONNET
Secrétaire Bénévole
Tél : 06 01 73 19 88  (N'hésitez pas à me laisser un message)
 Site internet : www.autisme13.fr
N'oubliez pas de vous inscrire à notre Colloque du 05 mars 2016 !
 
 
 
Partager cet article
Repost0
20 janvier 2016 3 20 /01 /janvier /2016 14:26

Bonjour,

Voici l’annonce de notre prochaine conférence de la FAVIE, sur l’autisme, le 07 mars à 18h (affiche jointe).

Elle portera sur : « La vision : pour quoi faire chez les enfants avec Troubles du Spectre de l’Autisme » et sera effectuée par une spécialiste du sujet, Marie-Laure LABORIE, Orthoptiste, Présidente AFONV (Association Française Orthoptie NeuroVisuelle) et Formatrice, recevant de nombreux enfants avec TSA et travaillant aussi avec l’eye-tracking.

Au plaisir de vous y voir,

Pour la FAVIE,

Pr Carole Tardif

Professeur de Psychologie, Aix-Marseille Université

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2016 2 19 /01 /janvier /2016 21:17

Le 18 janvier 2016
Communiqué de Presse
Placements abusifs d’enfants autistes : la Cour d’Appel mettra-t-elle fin à l’erreur judiciaire ?
Rappel des faits : Au mois d’Août 2015, 179 associations dénonçaient les placements abusifs d’enfants autistes au moment où, en Isère, une fratrie de 3 enfants atteints de « Trouble Envahissants du Développement » (une forme d’autisme) était séparée et placée.
Rachel leur maman, comme dans tous les témoignages de mères que les associations reçoivent, est accusée de « nomadisme médical » et d’être responsable des troubles de ses enfants. Une experte pédopsychiatre diagnostique même un Syndrome de Münchhausen par procuration chez Rachel, niant le trouble neuro-développemental des enfants : une erreur fondamentale.
Les connaissances scientifiques actuelles sont formelles, jamais une mère n’a rendu son enfant autiste encore moins les trois, situations bien connues des spécialistes car l’autisme a aussi une composante génétique. La Cour d'appel reviendra-t-elle sur la décision de placement des enfants de Rachel ? Ce Vendredi 22 janvier 2016 aura lieu l’audience d’appel, après 167 jours d’une douloureuse séparation. Depuis le placement, les enfants ont été diagnostiqués officiellement par le Dr Sonié, médecin coordinateur du Centre Ressource Autisme Rhône-Alpes, dont le sérieux et l’expertise dans ce domaine sont reconnus bien au-delà de nos frontières. Il n’y a plus de place pour le doute ou la prévention. Rachel n’a jamais été accusée de maltraitance, son comportement exemplaire a été relevé par tous les professionnels qui ont accompagné les enfants avant leur placement. La Cour d’appel doit, Vendredi 22 janvier, avoir le courage de mettre fin à cette injustice et rendre ces enfants à un foyer aimant, sécurisant, pour qu’ils puissent tous ensemble se reconstruire après le traumatisme qu’ils viennent de subir. Le cas de Rachel et ses enfants n’est pas isolé, il est emblématique ! Il est emblématique d’un pays dont les professionnels (personnels de l’enfance, médecins, experts psychiatres) sont si mal formés qu’ils ne peuvent faire la différence entre maltraitance et autisme. Il est emblématique de la vision préhistorique de l’autisme dont les familles subissent les répercussions au quotidien. Il est emblématique par la maltraitance institutionnelle qui s’abat sur les personnes qui auraient simplement besoin d’une aide au quotidien pour avoir une vie décente. Il est emblématique pour toutes les autres Rachel de France et leurs enfants. Ce scandale doit cesser. Contacts presse : Danièle Langloys : Présidente de l’association « Autisme France » : 06 21 77 31 98 – daniele.langloys@wanadoo.fr Sophie Janois : Avocat au Barreau de Paris : 06 33 63 36 12 – janois.avocat@gmail.com

Partager cet article
Repost0
28 décembre 2015 1 28 /12 /décembre /2015 16:27


Lancon(13)
Je recherche pour mon fils Antoine un ou une intervenant(e) pour des sorties de loisirs ou de sport.
Antoine est atteint d'autisme "moyen"; il a un caractère tranquille en générale. Il a 17 ans.
Pour démarrer quelques heures le weekend ou un weekend sur deux en demi journée ou moins si vous préferez.
...
Si vous avez une formation TEACCH / ABA , possibilité de renforcer l'équipe pour son travail de " table".
...
Expérience Handicap apprécié.
Habiter près de Lancon de provence. Permis B + véhicule.
Rémunération cesu 8.5€/heure / 0.25ct / km pour les activités ) déclaré par ticket CESU du conseil général.
je ne suis pas interéssée par les statuts d'auto-entreprise ( interessée par l'utilisation des tickets cesu / utilisation du crédit d'impot ) .
MERCI DE M ADRESSER CV + LM A LILITOTOMAX@GMAIL.COM .
AINSI QUE VOS JOURS DISPONIBLES à la semaine ou au mois.

Partager cet article
Repost0
28 décembre 2015 1 28 /12 /décembre /2015 15:29

Titulaire de deux licences, une en psychologie-pathologie et une Licence Professionnelle d'accompagnante de personnes avec autisme et troubles envahissant du développement (TED), je peux vous aider dans l'accompagnement de votre enfant/ado/adulte. Je m'occupe principalement de personnes avec autisme de niveau moyen à haut niveau, d'Asperger, ... dans son cursus scolaire ou activités extra-scolaire et à domicile. Je suis bilingue anglais et français, donc je peux également prendre en charge des personnes anglophones, principalement sur Marseille et les environs proches car je ne suis pas véhiculée ( mais j'ai le permis de conduire si on me demande de conduire une voiture). Je prend les chèques CESU.

Pour plus d'information, n'hésitez pas à me contacter au 06-58-84-41-92 ou par email: dorotheefox@yahoo.com

Intervenante à domicile
Partager cet article
Repost0
30 novembre 2015 1 30 /11 /novembre /2015 14:03

Bonjour à tous

L'association l'avancée vous propose son rendez-vous mensuel mardi 1er décembre 2015

Parents et Pro vous y êtes bienvenus !

Merci de vous faire connaitre à l.avancee.ted@gmail.com

Le rendez vous est à la maison de quartier de Trigance, 1 rue de la Futaie, 13800 Istres vers 20.30.

A demain !

Florence

Partager cet article
Repost0
Published by L'AVANCEE - dans Réunions
15 novembre 2015 7 15 /11 /novembre /2015 21:05
Inauguration des locaux de l'Avancée
Inauguration des locaux de l'Avancée
Inauguration des locaux de l'Avancée
Inauguration des locaux de l'Avancée
Inauguration des locaux de l'Avancée
Partager cet article
Repost0
Published by L'AVANCEE
24 octobre 2015 6 24 /10 /octobre /2015 10:55

Bonjour à tous .Nous vous proposons notre rendez vous mensuel le mardi 3 Novembre 2015 à 20.30

Cette rencontre réunit en général plusieurs familles, et parfois des professionnels désireux de nous connaitre.

C 'est l'occasion pour vous de rencontrer l'équipe de parents bénévoles, de connaitre les actualités de l'association, et également de venir poser des questions.

Nos rencontres se poursuivent à la maison de quartier de Trigance, 1 rue de la Futaie à Istres.

L'ambiance de ces réunions est chaleureuse.

Vous pouvez apporter si vous le souhaitez quelques grignotis maison, mais cela n'a pas de caractère obligatoire.

L'adhésion n'est pas obligatoire, ces rencontres sont pour certains l'occasion de pouvoir venir parler tout simplement et pour d'autres de s'informer.

Merci de prévenir de votre présence à l'avancee.ted@gmail.com / 06 64 26 92 29

Partager cet article
Repost0