Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'AVANCEE

Association partenaire
d'Autisme France

Membre fondateur de
 l'URAFSE
Union Régionale
Autisme France Sud-Est

Rechercher

Formation

Soutenez l'association

27 mars 2009 5 27 /03 /mars /2009 01:00

[Panorama du médecin] Une étude française qui vient d’être publiée dans PLoS One montre l’existence d’anomalies cérébrales à l’IRM en rapport avec certaines formes d’autisme.

Présentée par ses auteurs (Commissariat à l’énergie atomique, Inserm, AP-HP), le 10 février, devant les membres de l’Académie nationale de médecine, cette étude, qui a inclut 154 enfants dont la moitié autistes, rapporte des lésions chez 48 % des enfants malades.

Essentiellement situées dans le lobe temporal, région impliquée dans le langage et la vie sociale. Ainsi, « les analyses statistiques montrent une diminution de la substance grise au niveau du sillon temporal supérieur chez 21 enfants autistes », ont précisé les auteurs à l’Académie. En outre, les études en TEP montrent une diminution du débit sanguin cérébral au repos dans les mêmes régions. Enfin, des études fonctionnelles montrent l’absence d’activation du sillon temporal supérieur lors de certains exercices (présentation de sons complexes) chez les enfants autistes. Les auteurs concluent qu’« il existe ainsi un substratum anatomique et fonctionnel sous-tendant les anomalies de traitement des messages sociaux environnants ».

PLoS One. 10 février 2009

 

Partager cet article
Repost0

commentaires