Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'AVANCEE

Association partenaire
d'Autisme France

Membre fondateur de
 l'URAFSE
Union Régionale
Autisme France Sud-Est

Rechercher

Formation

Soutenez l'association

12 juin 2014 4 12 /06 /juin /2014 21:14

Aide à domicile : un rapport parlementaire confirme l'urgence d'une réforme

Le système de financement du secteur de l'aide à domicile est "à bout de souffle" et doit être "réformé d'urgence". S'il n'est pas nouveau, le constat du rapport d'information sur l'aide à domicile des sénateurs Jean-Marie Vanlerenberghe (UDI-UC) et Dominique Watrin (PC), adopté à l'unanimité le 4 juin par la commission des affaires sociales, a le mérite de confirmer les difficultés structurelles du secteur à l'heure où le projet de loi d'adaptation de la société au vieillissement veut favoriser le maintien à domicile des personnes âgées.
Le diagnostic des parlementaires rejoint celui réalisé par différents rapports publiés ces dernières années et qu'aucun acteur ne conteste plus. L'asphyxie des services d'aide à domicile trouve "une première explication dans la contraction des dépenses publiques et de celles des ménages", note ainsi le rapport. Mais cette situation est accentuée par des "faiblesses structurelles liées au mode de tarification des services ainsi qu'à leur organisation propre".

Simplifier la tarification

Les sénateurs déplorent la complexité de l'environnement juridique et tarifaire du secteur reposant sur la coexistence de deux modalités de tarification des services, l'agrément ou l'autorisation. Pour simplifier, ils proposent de substituer à ce droit d'option "un seul système d'autorisation rénové".
Fustigeant aussi des tarifs "variables selon les départements" et "globalement insuffisants pour couvrir l'ensemble des coûts supportés par les structures", il plaide pour l'évaluation, dès 2014, du mode de tarification défendu par l'Assemblée des départements de France (ADF) et le Collectif de l'aide à domicile actuellement expérimenté dans une dizaine de départements. Sur la base de cette évaluation et des résultats d'une étude nationale de coûts, il invite les pouvoirs publics à engager, dès 2015, une réforme pérenne de la tarification des services d'aide à domicile pilotée par la caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA).
Autre proposition : confier à l'inspection générale des affaires sociales (IGAS) une mission d'évaluation du fonctionnement actuel des services polyvalent d'aide et de soins à domicile (Spasad), structures qu'il juge "indispensables dans une perspective de décloisonnement des secteurs sanitaire et médico-social".

Réformer les services

Quant aux fonds de restructuration de 2012 et 2013 pour venir en aide aux structures les plus en difficulté, ils "n'ont apporté qu'une réponse ponctuelle" , poursuivent les rapporteurs, et les efforts engagés dans le cadre du projet de loi "autonomie" ne permettront pas de "rééquilibrer le financement de l'APA [allocation personnalisée d'autonomie] entre l'Etat et les départements". Au final, ils invitent donc à renforcer durablement la participation de l'Etat dans le financement de l'APA et de la prestation de compensation du handicap (PCH) afin d'assurer la solvabilisation et la qualité des interventions des services. Ils proposent de définir un tarif national de référence de l'APA, modulable suivant les caractéristiques des départements.
Enfin, l'effort doit aussi venir des structures, qui doivent se réformer, pointe le rapport, notamment en s'engageant dans des actions de mutualisation - mise en commun de fonctions supports, de personnels d'encadrement ou de certains personnels d'intervention. Il plaide aussi pour le renforcement de l'attractivité des métiers de l'aide à domicile en poursuivant la mise en place de formations qualifiantes et professionnalisantes. Et, pour améliorer les conditions de travail des salariés du secteur, il invite à "engager une politique structurée de prévention de la pénibilité dans le secteur", à encourager des contrôles plus systématiques dans les structures d'aide à domicile ainsi qu'à renforcer les dispositions relatives aux conditions de travail dans les cahiers des charges applicables aux services.

L'aide à domicile auprès des publics fragiles : un système à bout de souffle à réformer d'urgence, rapport en ligne sur le site du Sénat.
http://www.senat.fr/rap/r13-575/r13-575.html

Partager cet article
Repost0

commentaires